AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Let's go find them! (Yuna et Squalloud)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

The last Summoner

avatar
Remember my name
My face is the last thing you'll see :
Messages : 65
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : Souvent à la BGU.


My stuff
Double Compte: Tifa Lockhart
Inventaire:
Sujets en cours:

MessageSujet: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   Sam 16 Aoû - 12:42


J'étais désormais un membre du Seed, une organisation ayant pour but de maintenir la paix dans le monde et malgré le bien fondé de ma nouvelle profession quelque chose me manquait. Je n'appartenais pas à cette époque, tout était différent et je peinais à me soustraire à ma nouvelle existence. Mes amis n'étaient plus, mes proches avaient sûrement tous disparu alors pourquoi étais-je revenue? Accoudée au balcon de ma chambre je regardais voler les quelques oiseaux en quête de nourriture et bien que ce spectacle soit des plus touchants je n'arrivais pas à sourire ... je n'y arrivais plus. Je m'estimais chanceuse d'avoir pu quitter le Monde dans lequel j'avais sombré tant d'année, ici la vie était plus douce, la survie n'était pas une fatalité mais mes souvenirs rendaient mon présent douloureux. Depuis mon arrivée ici je n'avais pas quitté une seule fois la Balamb Garden University hormis dans le cadre de missions obligatoires afin d'acquérir le diplôme de Seed, préférant me terrer entre ces murs rassurants plutôt que de faire face à l'inconnu. J'avais des amis ici, beaucoup même, mais personne ne pouvait me comprendre réellement. Pour ne pas devenir un animal curieux aux yeux des étudiants je restais volontairement très évasive sur mon histoire et inventais parfois un passé inexistant afin de ne pas éveiller leur soupçons. Comment pourraient-ils ne serait-ce que concevoir que j'étais l'invokeur Yuna ayant vaincu Sin plusieurs siècles auparavant? C'était tout bonnement impossible, et pourtant ...

Prise d'espoir, je me suis essayée à siffler avec mes doigts comme me l'avait appris Tidus lors de mon Pèlerinage. Le son aigüe qui sortit de mes lèvres se répercuta sur les murs de mon dortoir encore et encore mais jamais l'homme que j'aimais ne passa la porte. J'étais seule, entièrement seule. Je devais aller de l'avant, j'en étais convaincue mais c'était tellement difficile de ne plus regarder en arrière alors que je ne savais rien de ce qu'il était advenu de mes compagnons. C'était dans ces moments là, quand personne n'était près de moi, que je me laissais aller à mes doutes et mes craintes et sans que je ne puisse m'en empêcher une larme roula sur ma joue. Je m'étais promis d'aller bientôt à Zanarkand, la ville illuminée de milles feux dont m'avait tant parlé Tidus mais le souvenir désolé qui demeurait dans mon esprit m'en empêchait. Dans la réalité où j'ai erré cet endroit avait péri sous les coups de la guerre qui déchirait les Hommes et ce n'était qu'un tas de ruines que j'avais découvert. Dans le temple il m'était de nombreuses fois arrivé de parler aux âmes présentes mais aucune d'elle ne pouvait m'apporter le confort dont j'avais besoin. Cependant ici, j'avais entendu dire que Zanarkand était dans l'état où je l'avais quitté et je rêvais de voir un match de Blitzball pour encourager l'équipe qu'avait mené mon gardien disparu. Soudain le biper accroché à ma ceinture se mit à sonner signe qu'une mission m'était désignée. Sans perdre de temps j'ai laissé mes états d'âme de côté pour prendre la direction du bureau de Cid Kramer, le directeur. Sur mon chemin beaucoup de personnes m'ont salué et sans qu'ils ne se doutent de la tristesse que je ressentais, je leur rendais la politesse accompagnée d'un sourire sans conviction.  

- Mademoiselle Braska, entrez, entrez! S'exclama le vieux monsieur lorsque je suis entrée dans son repère. A ma grande surprise Squall se trouvait lui aussi sur place et c'est naturellement que je l'ai salué. Beaucoup de personnes m'avaient décrit le jeune homme comme étant froid et distant mais j'appréciais vraiment sa compagnie et l'idée de partir en mission avec lui suffisait à me faire regagner ma bonne humeur. Bien, je vous ai convoqué tous les deux pour une mission particulière. Trois de nos étudiants sont parti sur l'île de Besaid afin de valider leur examen de fin d'année mais cela fait quatre jours que nous n'avons plus de nouvelles. Toute communication a été rompue et je veux que vous les retrouviez et les rameniez ici. Dit-il en nous fixant tour à tour Squall et moi. Puis Cid ouvrit l'un des tiroirs de son bureau pour nous tendre les dossiers des disparus avec leur photo et tous les renseignements possibles. Il y avait deux filles et un garçon, et je ne connaissais aucun d'entre eux. Vous avez des questions?

Une fois les détails expliqués et les choses mises au clair, nous avons pris congé du directeur le temps de rassembler quelques affaires avant de partir pour l'île. Aller là bas me rendait nerveuse, j'avais grandi parmi ses habitants et je craignais de voir mes souvenirs anéantis par la réalité du temps passé. Cependant je n'avais fait aucune remarque, j'avais gardé mes craintes pour me focaliser sur mon objectif. Une fois mes armes nichées sur mes hanches et ma chambre en ordre j'ai regardé une dernière fois mon refuge avant de le quitter pour embarquer vers notre destination. Je savais que le voyage serait long, Besaid se trouvait au coeur de l'océan à plusieurs kilomètre de notre position mais cela ne me dérangeait pas. Les vaisseaux de la BGU étaient réputés pour leur vitesse et j'allais pouvoir profiter de ce laps de temps pour convenir avec Squall de la marche à adopter.

- Les connais-tu? Demandais-je en fixant les trois dossiers posés sur la table basse de notre moyen de locomotion. Cela faisait quelques heures que nous survolions le continent et l'angoisse commençait à monter en moi. Pour ne pas perdre pieds, je me référais au bon sens de mon ami et à ses capacités en tant que Seed. Ainsi nos chances de réussite n'en seraient que meilleures et je me sentais réellement chanceuse de pouvoir mener à bien ma première vraie mission sur le terrain en sa compagnie. Je connais Besaid, j'ai passé toute mon enfance sur cette île et je pense que nous devrions commencer par nous renseigner auprès des habitants du village ... Dis-je en laissant mon regard glisser jusqu'au hublot. Dans les hauts-parleurs le pilote nous informa de notre arrivée imminente sur la plage et immédiatement mon cœur se mit à battre à tout rompre. Sans dire un mot je me suis levée, les bras croisés pour voir se dessiner au loin le souvenir de mes années révolues. Hé Squall ... Soufflais-je sans jamais me retourner, tu penses que quelqu'un pourrait me reconnaître?


Everyone has lost something precious. Everyone here has lost homes, dreams, and friends. Now, Sin is finally dead. Now, Spira is ours again. Working together, now we can make new homes for ourselves, and new dreams. Although I know the journey will be hard, we have lots of time. Together, we will rebuild Spira. The road is ahead of us, so let's start out today. Just, one more thing... the people and the friends that we have lost, or the dreams that have faded... Never forget them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mister Parfait

avatar
Remember my name
Messages : 34
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : En boule dans son lit


My stuff
Double Compte: Cloud Strife
Inventaire:
Sujets en cours:

MessageSujet: Re: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   Mar 19 Aoû - 12:38





















 ❝ Let's go find Them ! ❞

FEAT: Yuna Braska




La journée commençait pour le mieux à la BGU : Aucune urgence à l'horizon, ni d'attaques ennemies. Tandis que les nouveaux courraient dans tous les sens, déjà perdus dans le bâtiment et que les élèves appelés à devenir Seed étaient pris de panique, d'autres appréciaient la tranquillité, malgré tout le mal causé en dehors des murs du Garden. Songeant à tous ces maux, le souvent désigné dirigeant remplaçant de la BGU perdit sa rare bonne humeur qu'il abordait ce jour ci. Pourtant, la bonne ambiance était au rendez-vous à la cafétéria, les rires fusaient de chaque cotés de la salle comme les poussées de rage d'une certaine personne, encore arrivée en retard dans le salon. Squall fixait la queue se dessinant devant le comptoir, semblable à un serpent ondulant. C'était toujours la même chose : cette file n'en finissait pas, quelque soit l'heure à laquelle on y allait. Affalé sur sa chaise, la tête en appui sur sa main, Squall passait pour un mort. " La tête tient toute seule, Squall ! C'était Quistis. Elle prit son bras et l'agita pour le sortir de ses pensées. Il lui sourit puis changea d'appui. Elle soupira, comme à son habitude. Il aperçut Selphie et Irvine rigoler, puis se leva en silence. Il longea la file d'attente, toujours aussi chargée, puis s'arrêta aux cotés de Zell. " Dernier arrivé, dernier servi ! lui dit-il en lui faisant un clin d'oeil.

Rendant leurs sourires aux élèves qui le connaissaient, l'adolescent se prit la direction du bureau de Cid Kramer ; la veille, ce dernier l'avait convoqué. Il entra dans les 2m² de l'ascenseur, tapa sa destination au clavier puis s'adossa au mur, son pied en appui contre la paroi et ses deux bras croisés. Le patron lui avait brièvement de la disparition de trois élèves sur l'ile de Besaid, et que tous contacts avec eux étaient devenus impossibles. Le son signifiant l'arrivée de la cabine au dernier étage de la BGU retentit entre les murs, et Squall sortit. Il n'eut pas besoin de franchir le seuil de la salle pour avoir un accueil des plus plaisants de la part du chef de la Fac. Celui ci lui serra vivement la main, au point de surprendre le jeune Seed. Il arqua un sourcil une fois Cid retourné, le regard vers la vitre derrière son siège. Il était plutôt de bonne humeur aujourd'hui ! " Bien le bonjour, Squall ! Je t'épargnes les détails, tu sais pourquoi je t'ais fait venir ici. Le concerné hocha la tête, puis observa les vas et viens du dirigeant. " Tu n'iras pas seul, Mlle Yuna Braska t'accompagneras. Cette pauvre petite me fait mal au cœur, un bon bol d'air frais lui fera du bien ! A la mention du nom de celle qu'il avait sauvée, le cœur du jeune homme fit un bond dans sa poitrine ; tout autre destination aurait convenue, mais il était convaincu qu'elle aurait des difficultés à remettre les pieds sur Besaid sans se sentir nostalgique. Il accepta cependant sa compagnie, après tout, Cid avait raison : Elle devait sortir, pour son bien. Et une mission de sauvetage était une belle occasion.

A la suite de quoi, la jeune femme les rejoignit dans le bureau, salua le Seed, et les compagnons eurent le droit à leur briefing habituel. Cette petite réunion se termina rapidement, puis Squall et Yuna embarquèrent à bord d'un des derniers aéronef de la BGU. Il faisait partit des plus rapide, et pour rejoindre l'Ile en question, il leur faudrait être plus que rapide. En regardant par le hublot, on pouvait constater la vitesse impressionnante de l'engin, de quoi vous donner un de ces maux de ventre. Ils jetèrent un œil aux dossiers des disparus. Le Seed les connaissaient de vus seulement, répondant par la même occasion à sa partenaire. Elle lui conseilla d'aller parler aux habitants, ce qui était la première chose à faire, en général, lors d'un cas de disparition. C'était clair maintenant, revenir sur Besaid était vraiment dur pour Yuna.  Les hauts parleurs résonnèrent sous la voix du pilote, annonçant leur arrivée sur l'Ile d'un moment à l'autre. Yuna se leva, les bras croisés, fixant la plage qu'on voyait à travers le verre. Hé Squall... tu penses que quelqu'un pourrait me reconnaître ? demanda t-elle après un court instant de silence. L'aéronef se posa, surprenant les enfants jouant sur le sable. Une fois l'atterrissage réussi, Squall se leva, et entrepris leur descente du bolide. " Je l'espère pour toi. Si certain ont eut la chance de revenir, et qu'ils vivaient sur cette Ile, ils y seront peut être. En priant pour qu'ils soient quelques une de tes connaissances. Son ton se voulait rassurant, mais il ne savait en rien si ses paroles avaient donné de l'espoir à la jeune fille.

Il posa pied à terre, puis demanda à Yuna de le guider jusqu'au village, si il était resté à la même place depuis la dernière fois qu'elle y été venue. Heureusement pour eux, ce fut le cas. La remerciant d'une tapette sur l'épaule, Squall se rendit dans les tentes pour interroger les civils, prenant soin de s'excuser pour le dérangement. Ils s'étaient séparés, prenant chacun un double des photos dans les fiches. Au bout d'une quinzaine de minutes, leur pêche aux pistes étaient terminée, et tout deux rassemblèrent les renseignements acquis. Les trois élèves s'étaient montrés très aimables, et la dernière fois qu'ils avaient été aperçus, ils se dirigeaient vers la jungle, non sans danger. Les deux amis savaient désormais où chercher ! C'est ensemble qu'il longèrent les falaises, qui s'élevaient des eaux tumultueuses en bas. Jamais Squall n'avait vu de choses aussi belles, faut dire qu'il n'avait jamais posé les pieds sur une Ile aux tournants exotiques. Des cascades tombaient du haut des rochers, ricochant sur les parois. Il trouvait ça magnifique, mais Yuna ? Surement, aussi, mais comment se sentait-elle ? Il préféra de pas la questionner tout de suite. Bientôt, ils arrivèrent en vue de ladite jungle. Un étroit chemin s'enfonçant dans les abysses vertes leur faisait face, aussi accueillant que Squall il y a quelques années. D'un commun accord, les deux partenaires s'y faufilèrent, à la recherche du moindre indice...  



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The last Summoner

avatar
Remember my name
My face is the last thing you'll see :
Messages : 65
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : Souvent à la BGU.


My stuff
Double Compte: Tifa Lockhart
Inventaire:
Sujets en cours:

MessageSujet: Re: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   Mar 19 Aoû - 23:38


Me voiler la face était inutile et autant dire les choses comme elles étaient ... j'avais peur. Je craignais de devoir retourner dans un lieu que je voyais comme le plus heureux de mon existence passée, de le voir changé, détruit. J'avais gardé un souvenir somptueux de Besaid, je me voyais encore invoquer Valefor pour la toute première fois devant les autres habitants et l'espace de quelques secondes le temps sembla s'arrêter. Tandis que Squall et moi descendions du vaisseau mon regard examinait minutieusement ce nouvel environnement que je ne connaissais que trop bien. La plage n'avait pas changée, ses larges étendues de sable blanc étaient restées totalement vierges et la forêt quoi que plus dense qu'auparavant continuait à offrir à cet endroit paradisiaque un côté exotique surprenant mais néanmoins appréciable. Quelques enfants nous observaient, un ballon entre leurs mains hésitantes et immédiatement un sourire vint illuminer mon visage. J'avais l'étrange sentiment d'être rentrée chez moi et bien que tout ceci ne soit qu'un mirage, j'appréciais l'idée de pouvoir voir apparaître d'une minute à l'autre mes anciens compagnons. Squall avait peut-être raison, si j'étais revenue sans doutes qu'eux aussi pouvaient réapparaître sans explication mais contrairement à mon ami et équipier j'étais angoissée par la perspective d'être reconnue au village que nous avions convenu de visiter en premier. En effet c'était ici que j'avais commencé mon Pèlerinage, j'étais pratiquement une légende vivante à cette époque et il était tout à fait possible que les autochtones se soient légués des histoires à propos de l'Invokeur ayant détruit le plus gros fléau de la planète au prix de sa vie. Ravalant mes doutes pour mieux me concentrer sur ma mission, je saluais les enfants qui nous regardaient avec une crainte mêlée de curiosité et quittais la douce plage pour rejoindre le village, Squall à mes côtés. Encore maintenant je connaissais le chemin par cœur et alors que nous marchions sur le petit sentier de terre et de sable que j'avais tant de fois arpenté, mon palpitant se mit à battre plus que de raison dans ma poitrine. Le village était devant nous et une nuée de fumée grisâtre venait porter jusqu'à nous une délicieuse odeur de grillé.

- Nous y sommes. Le village de Besaid.
Dis-je à mon ami en posant un main sur mon cœur. Comme pour m'encourager, Squall me tapota l'épaule ce à quoi je répondis tout naturellement par un sourire.

J'étais à la fois troublée et heureuse d'être de retour chez moi et le flot de souvenirs qu'évoquaient les odeurs et les bruits environnants me donnaient l'impression de n'être jamais partie. Afin de glaner le plus d'informations possible, j'ai laissé mon compagnon partir de son côté et bien que les photos des disparues se trouvaient entre mes mains j'en oubliais presque leur existence tant j'étais perdue dans mes pensées. Les tentes étaient toujours là, celles de Lulu était restée la même et tandis que je me tenais stoïque à son entrée, une femme que je ne connaissais pas en sortit, un bébé niché au creux de ses bras bienveillants. Après m'être confondue en excuses pour mon manque de discrétion, j'ai quitté ma contemplation pour recueillir quelques informations sur les disparus. Visiblement ces derniers étaient bel et bien passé ici avant de partir vers la partie sauvage de l'île et après avoir remercié mon interlocutrice je suis repartie jusqu'au Temple. Immédiatement une vague de nostalgie s'empara de mon âme et c'est de façon irréfléchie que j'ai franchis ses lourdes portes. L'intérieur était resté tel que dans mes souvenirs et l'ambiance sereine qui y régnait me fit revenir en un temps révolu. Jadis j'avais passé des heures dans la salle de prières afin d'acquérir l'aide de la divinité locale pour mon combat contre Sin mais désormais ce n'était plus qu'un lieu de culte comme les autres.

- Bienvenue ma sœur, puisse Yevon veiller sur toi. Me lança un homme en mimant la prière des Yevonnistes, chose que je fis également. Cela faisait une éternité que je n'avais pas esquissé ce mouvement et pourtant j'en connaissais encore parfaitement les mouvements. En quoi puis-je t'aider?

Sans perdre de temps, j'expliquais la raison de ma venue ici et tendis les photos des trois Seeds disparus à mon interlocuteur qui semblait plus intrigué par moi que par mon récit pourtant d'une importance capitale. Un malaise s'installa entre nous et j'en vins à me dire que jamais je n'aurais du entrer dans ce lieu saint qui avait fait de moi une martyr. Après quelques minutes, celui que je soupçonnais être un moine me rendit mes documents et m'expliqua avoir rencontré ces trois jeunes gens à l'entrée de la forêt deux jours plus tôt. Puis il se mit à me décrire l'attitude des étudiants avant une précision toute à son honneur avant de finalement engouffrer ses mains potelées dans les manches amples de sa robe de prière.

- Vous devez avoir entendu parler des légendes portant le nom de Sin? Me demanda le vieil homme en plongeant son regard inquiétant dans le mien. Sans dire un mot je hochais la tête, redoutant le pire. Une femme accompagnée de ses Gardiens nous a débarrassé de ce fléau, son nom était Yuna. Il est dit qu'elle a longtemps vécu dans notre bien modeste village et ce temple est désormais en son honneur. Je n'ai évidemment jamais eu la chance de la rencontrer, les faits s'étant passés du temps de mes aïeux mais j'ai vu des représentations sous diverses formes de notre sauveuse. Vous lui ressemblez beaucoup jeune fille. Je ne doute pas que cette ressemblance soit là l'oeuvre de Yevon, de grandes choses vous attendent. J'en suis certain. Reprit-il en faisant le signe de prière avec ses bras.

Sur un remerciement timide je pris congé du moine et quittais le Temple sans plus attendre. La lumière vive du soleil me brûla les yeux et c'est chancelante que je repris l'allée centrale du village pour retrouver Squall. Les paroles du fidèle Yevonniste résonnaient encore dans mon esprit, si seulement j'avais pu lui dire que je n'avais rien d'une divinité à idolâtrer ... Je trouvais cette façon de faire on ne peut plus déplacée et le simple fait de me savoir adorée d'un peuple via des histoires déformées me fendait le cœur. A l'époque je n'étais qu'une adolescente voulant sauvegarder la paix au prix de sa vie mais jamais je n'aurais pensé que mes actes auraient une quelconque répercussion sur les croyances actuelles. Cependant je ne fis pas part de cette étrange conversation à mon ami et me contentais de lui communiquer ce que j'avais appris des habitants. Ainsi nous avons rapidement fait le lien entre les divers témoignages et sans plus attendre, nous avons quitté le village pour nous rendre dans ce qui semblait être le point noir de l'île de rêve. Pour y parvenir il fallait longer la côte menant à la cascade où Kimarhi avait pour habitude de m'amener lorsque j'étais petite. Là bas, le Ronso pouvait passer des heures à me regarder nager comme un véritable petit poisson et je ne pu m'empêcher de m'y arrêter quelques secondes. Je sentais une boule naître dans ma gorge et pour ne pas laisser les larmes ruisseler sur mon visage, je me surpris à serrer les poings avant de reprendre la route. Mon comportement n'avait rien de professionnel, j'en avais malheureusement conscience mais pour le moment je me sentais terriblement déstabilisée, perdue et atrocement seule loin de tous les gens que j'avais connu et aimé ici même.

- Absolument rien n'a changé. Dis-je à Squall en tournant le visage dans sa direction tandis que nous nous approchions de la Jungle verdoyante. Rien à part peut-être ça ... Me repris-je en m'arrêtant, montrant du doigt l'endroit très peu engageant qui se dessinait à l'horizon. Je ne me souviens pas avoir un jour été face à une Jungle, j'imagine que les Hommes ont préféré se cantonner au village. Avant c'était une grande plaine avec quelques arbres mais rien de très dangereux ... j'espère que les étudiants vont bien.

Puis, après un dernier regard en arrière comme pour dire Adieu à mon passé, nous sommes entré dans les entrailles de la nature. Revenir ici m'avait fait prendre conscience que j'appartenais désormais à un présent différent de celui que j'avais vécu. Je n'étais plus Yuna l'Invokeur mais Yuna la Seed et si le prénom demeurait identique la personne, elle, avait changée. Il était temps d'abandonner mes actes révolus, de tirer un trait sur mon histoire et même si cela était difficile je devais regarder vers l'avenir. J'avais désormais des responsabilités et une mission à mener à bien. Il ne servait plus à rien de me morfondre sur une vie qui n'existait plus depuis longtemps et surtout, je me savais épaulée. Squall et moi avancions doucement dans l'épaisse forêt où le soleil ne semblait jamais pénétrer. Tout était humide, la terre molle sous nos pieds rendait l'ascension glissante et une forte odeur de sous-bois venait emplir nos narines. Il me fallut quelques minutes pour que ma vue s'habitue au manque de lumière et pour la première fois j'avais l'horrible impression d'être en terrain inconnu. Soudain un cris strident me fit tressaillir et immédiatement j'empoignais mes armes pour riposter en cas de danger. Rien.

- Les monstres doivent être monnaie courante ici. Soupirais-je en poussant une branche avec mon bras. Puis quelque chose crissa sous ma semelle et doucement je levais le pied pour m'emparer de ce qui semblait être un bipeur ... un bipeur similaire au mien que je comparais en le plaçant à côté de celui que je venais de décrocher de ma ceinture. Il semblerait que l'un d'eux soit passé par là. Tu crois qu'on peut en tirer quelque chose? Demandais-je en relevant les yeux vers mon équipier.


Everyone has lost something precious. Everyone here has lost homes, dreams, and friends. Now, Sin is finally dead. Now, Spira is ours again. Working together, now we can make new homes for ourselves, and new dreams. Although I know the journey will be hard, we have lots of time. Together, we will rebuild Spira. The road is ahead of us, so let's start out today. Just, one more thing... the people and the friends that we have lost, or the dreams that have faded... Never forget them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mister Parfait

avatar
Remember my name
Messages : 34
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : En boule dans son lit


My stuff
Double Compte: Cloud Strife
Inventaire:
Sujets en cours:

MessageSujet: Re: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   Lun 25 Aoû - 11:48





















 ❝ Let's go find Them ! ❞

FEAT: Yuna Braska




D'après Yuna, une chose avait réellement changé depuis la dernière fois qu'elle avait posé les pieds sur Besaid : la forêt. Dans ses souvenirs, ce n'était qu'une plaine comme les autres, avec des arbres par ci par là. Évitant les branchages au sol comme ceux à sa hauteur, le Seed baladait son regard à droite et à gauche. A en croire les habitants du village, la population de monstre avait plus que triplé, et lui et Yuna risquaient grand dans ces broussailles sombres. Ils peinaient à avancer, tellement la végétation était dense, sans parler de l'avalanche de moustiques qui venaient s'écraser contre eux par accident et ceux qui faisait des visiteurs de fortune leur repas du midi. Malgré cela, les deux alliés s'enfoncèrent plus profondément dans la brousse, fouillant les taillis et inspectant sous chaque ramassis de branches cassées qui jonchaient le sol. Squall se retourna vers Yuna quand ces derniers entendirent un objet grincer sous la chaussure de la jeune fille. Elle attrapa la petite machine qui se révélera être un bipeur. S'approchant, le Seed constata l'état de la chose : des rayures dans la peinture, mais l'objet avait était manipulé avec une violence inouïe. Avait-il été jeté contre un arbre à l'écorce robuste ? Il n'en savait rien, mais une grimace se dessina sur son visage, laissant voler le mystère. " Il semblerait que l'un d'eux soit passé par là. Tu crois qu'on peut en tirer quelque chose? " annonça Yuna, qui comparait le bipeur au sien. Préférant ne rien laisser derrière eux, il fourra l'objet dans la poche de sa camarade, et continua sa route. " Impossible, il est bon pour le recyclage celui là. Mais garde le, on ne sait jamais ce qu'on peut trouver d'autre. " finit-il par répliquer.

Une bonne heure s'était déjà écoulée depuis qu'ils avaient découvert leur premier "indice", mais pendant ce laps de temps, ils ne trouvèrent rien d'anormal, ou du moins, ils passèrent à coté. Squall risqua un œil à la cime des arbres, et soupira silencieusement en découvrant que le soleil n'y passait même pas. Au moins, la chaleur de l'après midi tropicale ne les dérangerait pas, et l'humidité de cette jungle chassait le poids de l'air enflammé. Plongés dans l'ombre, cela devenait plus difficile de trouver la piste qui les mènerait vers la vérité. Les deux Seed s'arrêtèrent alors qu'un grognement résonna entre les arbres, éveillant les soupçons de Squall. Ils n'avaient pas croiser de monstres depuis le début de leur enquête, seulement leur empreintes dans le sol humide. L'écorce des arbres craquèrent, et les brindilles sèches reposant sur la terre firent de même. Cela venait d'un peu plus au nord est de leur position, et il aurait été préférable de s'éloigner de la source, mais le sentier sur lequel les deux adolescents avançaient été le plus visibles de tous, même si ils avaient déjà perdu sa trace plusieurs fois. Heureusement pour les Seed, le peu de vent soufflait contre eux, et si la bête repérait ses proies à l'odorat, elle ne les trouverait pas maintenant. D'une signe de main, Squall annonça à Yuna qu'ils devaient faire le moins de bruit possible. Leur traversée prendrait plus de temps : éviter les branches mortes à leur pieds n'était pas une mince affaire.

Quand le chemin sembla se séparer en trois partie sinueuses, les alliés firent une courte pause. Ils chercheraient dans les environs après s'être revigorés. Sortant de leur sac deux bouteilles d'eau, ils s'assirent sur un tronc d'arbre faisant office de banc. Tandis qu'il buvait comme un assoiffé, Squall remarqua que sur le sentier de droite, il y avait comme des lambeaux d'une couleur bleue océan. Il referma sa bouteille à moitié vide et la replaça dans le sac, et se dirigeant vers ce qui semblait être un morceau d'un uniforme de la BGU, il aperçu au loin une chose bouger. Un monstre surement. A y regarder de plus près, cette créature avait une épaisse fourrure pourpre, et semblait gigantesque. Certes, il y avait un flagrant changement de température entre le Village et cet endroit, mais une bête comme celle là - dont Squall imaginait la corpulence rien qu'en examinant cette patte - devait vivre dans des environnement glacés, comme le Mt. Gagazet. Le monstre tourna la tête quand il sentit peser sur lui le regard de Squall. Ce dernier pu voir son visage entre les arbres, et ce qu'il vit le surpris : Cette créature possédait, en tout, quatre bras dont deux capables de broyer tout ce qui lui tombait sous la main, ses dents et ses griffes pouvait arracher les chairs les plus dures, et le besoin de tuer se lisait dans ses yeux écarlates. La bête n'attendit pas que Squall ne prenne les devants, et poussa un rugissement qui fit fuir toutes les autres bestioles aux alentours. Le Seed récupéra en vitesse le sac et plongea dedans le reste de la veste du Garden, puis dégaina Lionheart. " Un Asherah ! Surtout, ne tente rien d'inutile dont il puisse profiter, et reste sur tes gardes. " lança t-il à l'intention de Yuna. Il recentra son attention sur le monstre pourpre, fronçant les sourcils. Il savait que si ce Yeti chopait l'un d'eux, cette personne était fichue. " Il ne partira plus maintenant. C'est lui ou nous, désormais. "



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

The last Summoner

avatar
Remember my name
My face is the last thing you'll see :
Messages : 65
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : Souvent à la BGU.


My stuff
Double Compte: Tifa Lockhart
Inventaire:
Sujets en cours:

MessageSujet: Re: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   Sam 30 Aoû - 17:05


Progresser dans cette forêt dense n'était pas une mince affaire. Les branches nous obstruaient la route, le sol boueux n'offrait que très peu d'adhésion et le manque de lumière handicapait grandement notre marche. Cependant ni Squall ni moi ne perdions espoir et bien que le bipeur fut une déception cuisante concernant notre mission j'avais confiance. Nous allions les trouver et les sauver. A bout de souffle, je peinais à suivre l'allure militaire de mon ami et l'air lourd et humide m'empêchait de respirer correctement. La chaleur était atroce, j'avais l'impression que chaque bouffée d'air me brûlait la gorge qui s’asséchait de minute en minute. Jamais je n'avais pensé que Besaid pourrait un jour receler un tel cauchemar vivant et pourtant nous étions en son coeur, entourés par une épaisse végétation sans aucune trace humaine. Ici et là se dessinaient des empruntes tantôt animales, tantôt bipèdes mais jamais rien de concret ne nous parvenait. Cela était quelque peu désolant mais malgré tout nous poursuivions notre route tout en scrutant les arbres, le sol et tout ce qui nous entourait. Le grognement entendu plus tôt retentit une nouvelle fois et immédiatement Squall et moi avons marqué un arrêt. Ce dernier me fit signe de faire le moins de bruit possible, chose à laquelle je répondis par un signe affirmatif de la tête. Ainsi nous continuâmes à marcher jusqu'à ce que le sentier se divise en trois directions différentes.

- Quelle direction devrions-nous prendre à ton avis? Demandais-je en fronçant les sourcils, l'air peu convaincue. Puis mon regard se riva sur un détail qui pourrait-bien s'avérer crucial. Doucement je me suis avancée vers l'arbre qui avait attiré mon attention, ma maigre gourde d'eau toujours en main, pour remarquer que Squall aussi avait aperçu le morceau de tissu. Est-que ce serait ...?

Mon équipier confirma mes craintes en affirmant qu'il s'agissait bien là d'un résidu d'uniforme. Au vu de l'état déplorable de notre indice, son propriétaire avait vécu d'atroces péripéties et immédiatement mon ventre se noua. Je n'arrivais pas à comprendre pourquoi la Balamb Garden University s’évertuait à envoyer ses étudiants en toute conscience dans des lieux aussi dangereux, sans même l'appui d'un mentor, et craignais pour la santé de nos disparus. Moi-même j'avais passé l'examen final avec difficulté mais fort heureusement j'avais à mes côtés une jeune femme expérimentée prête à intervenir dans le cas où les choses tourneraient mal. Pourquoi n'était-ce pas le cas pour ces pauvres adolescents? J'avais bien la ferme intention d'en faire la remarque au Doyen pour que jamais plus une telle chose ne se réitère. Tout à coup un craquement de branche parvint jusqu'à nous, non loin, et c'est d'un bloc que nous nous sommes retournés pour trouver la source de nos ennuis à venir. De là où j'étais je ne pouvais apercevoir qu'une fourrure épaisse dans les tons violets et à voir mon ami se raidir, je présumais que rien de bon n'augurait.

- Un Asherah ! Pesta Squall en dégainant son arme. Une note de métal résonna tandis que j'attrapais rapidement mes deux armes à feu.

- Pourquoi est-il là? C'est impossible! Répondis-je en constatant malgré moi qu'il s'agissait bien de cette bête terrifiante que j'avais combattu par le passé.

- Surtout, ne tente rien d'inutile dont il puisse profiter, et reste sur tes gardes. M'ordonna Squall, son regard dardant celui de l'animal à la taille impressionnante.

- Je sais, j'en ai déjà vu avant. Dis-je en sentant la crainte naître en moi.

- Il ne partira plus maintenant. C'est lui ou nous, désormais.

- Espérons que ce sera lui ... J'imagine que c'est pour le tuer qu'ont été envoyés les trois étudiants. Rétorquais-je en m’avançant aux côtés de mon camarade.

Je savais les Hommes inconscients, mais de là à envoyer de pauvres âmes affronter tête baissée un monstre de cette ampleur relevait du suicide. Lorsque j'avais été face à l'un de ses pairs durant mon pèlerinage il nous avait fallu être six pour en venir à bout or là, nous n'étions que deux. Bien que Squall soit l'un des meilleurs Seed, je peinais à croire que nous étions à même de le mettre à mort et déjà je sentais ma chimère hurler en moi de la lâcher. Tout ira bien Valefor, calme toi-pensais-je, certaine qu'il pouvait entendre mes mots. De plus je pouvais encore user de ma magie blanche bien que mes capacités se soient amoindries avec le temps et s'il le fallait, je l'utiliserai pour limiter nos blessures quitte à ce que cela me fatigue grandement. J'étais suffisamment forte pour me battre, pour vivre et je comptais bien tout faire pour soulager mon compagnon que cela soit sur le plan physique ou tactique. La bête nous observait et lorsqu'elle vit nos armes, se dressa sur ses puissantes pattes arrières pour laisser ses quatre membres avants se déployer comme pour nous intimer que la mort était proche. Puis, un hurlement guttural à vous faire froid dans le dos tonna dans la forêt, faisant fuir tous les autres monstres aux alentours. Bien que confuse quant à sa présence ici, le temps n'était pas aux questionnements. Il fallait agir, et maintenant.

Après avoir convenu uniquement par le regard de la marche à suivre, Squall et moi nous sommes séparés. Cet homme était l'un des rares que je pouvait comprendre sans user de la parole et j'étais sûre qu'il en allait de même pour lui. Aussi rapidement que possible, je contournais le monstre tout en laissant une certaine distance entre nous afin de pouvoir esquiver ses attaques ... ce que je fis. En effet l'Asherah ne tarda pas à laisser fondre sur mon son bras droit doté de griffes acérés, et c'est d'un bond que je me défis de cet assaut dangereux. Une nouvelle fois la bête hurla face à sa vaine tentative et je profitais de son élan de désespoir pour appuyer sur la gâchette. Un coup, deux coups, trois coups, quatre coups de feu furent lancés mais l'impacte de balles ne sembla pas le toucher plus qu'une vulgaire salve de piqûres de moustiques. Indéniablement, j'allais avoir besoin de l'aide de mon compagnon de toujours et tandis que Squall menait son combat de son côté je me concentrais sur la force que recelait mon être.

- Valefor, donne moi ta force! Criais-je en joignant mes deux mains pour tendre mes bras vers le ciel.

Sans tarder, un vent puissant souffla, faisant virevolter les feuilles et plier les branches des arbres tordus. La nuit s'installa sur la sombre forêt et bruit d'ailes résonna en ce lieu désolé. Puis, une vive lumière perça le dense feuillage qui nous privait jusque là des doux rayons du soleil et tel un éclair Valefor fit son apparition. L'animal aux couleurs chatoyantes se posa avec grâce devant moi et comme à son habitude nicha sa tête au creux de mon cou. De tous, cette chimère était la seule qui me restait, mon fidèle ami à travers les âges et sa présence me réconfortait lorsque la nostalgie me rongeait. Bien plus qu'un simple allié de guerre, Valfor était avant tout un ami et je le respectais comme s'il était mon égal. Mon passé d'Invokeur m'avait appris à manier les chimères, à les utiliser à bon escient et le lien qui me liait avec cette créatures surprenante était plus profond encore que n'importe quel amour. Il faisait littéralement parti de moi et avait pénétré mon âme avec une aisance telle qu'à tout jamais nous partagerions cette complicité que peu de gens comprenait. Après lui avoir rendu la politesse en plaçant ma main sur son bec, j'ai sans plus attendre enfourché mon destrier céleste. Ensemble nous nous sommes élevés dans les airs et depuis ma position je pouvais voir la bataille qui faisait rage.

- Squall! Hurlais-je en portant mes mais à ma bouche pour donner plus de puissance à ma voix. Recule toi le plus loin possible! Une fois ce dernier en suffisamment loin de notre ennemi commun, j'ai glissé sur un ton encourageant l'ordre ultime: Energy Ray.

Sans perdre de temps, Valefor concentra toute son énergie à l'entrée de son bec et en quelques secondes seulement une boule lumineuse et terriblement destructrice se forma. Puis ma chimère en dispersa une partie en un rayon tout aussi éblouissant et traça ainsi une ligne directe entre sa position et le Asherah. Sous l'impact, la terre se brisa, quelques arbres tombèrent sur le monstre et une explosion dévastatrice termina d'offrir à la bête avide de sang son dernier spectacle. Petit à petit le calme revint, la nuit se dissipa et c'est en voyant que notre ennemi ne bougeait plus que j'ai demandé à ma chimère de retourner sur la terre ferme. Sa mission étant achevée, Valefor retourna dans son royaume que lui conférait mon coeur et c'est inquiète que je courus vers mon camarade. Je craignais en effet qu'il ne soit blessé que cela soit par ma faute ou suite à son affrontement.

- Est-ce que ça va? Es-tu blessé? Demandais-je en m’accroupissant près de lui. C'est alors qu'un grand fracas me fit sursauter. Instinctivement mon regard se détourna de mon ami pour trouver la source de tout ce raffut et mon coeur se mit à bondir dans ma poitrine. Il ne peut pas être encore en vie ... Soufflais-je, effarée de voir l'animal se relever après un tel coup.


Everyone has lost something precious. Everyone here has lost homes, dreams, and friends. Now, Sin is finally dead. Now, Spira is ours again. Working together, now we can make new homes for ourselves, and new dreams. Although I know the journey will be hard, we have lots of time. Together, we will rebuild Spira. The road is ahead of us, so let's start out today. Just, one more thing... the people and the friends that we have lost, or the dreams that have faded... Never forget them.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Mister Parfait

avatar
Remember my name
Messages : 34
Date d'inscription : 14/08/2014
Localisation : En boule dans son lit


My stuff
Double Compte: Cloud Strife
Inventaire:
Sujets en cours:

MessageSujet: Re: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   Dim 9 Nov - 10:50





















 ❝ Let's go find Them ! ❞

FEAT: Yuna Braska




Alors qu'il évaluait la situation, le monstre chargea sur les deux complices à une vitesse fulgurante pour une créature de son envergure. Le brun esquiva la bête in extremis, puis se réceptionnant sur un vieux tronc qui s'était effondré ici, et pointa son arme en direction de l'Asherah. Sa poigne à la garde se resserra quand il appuya trois fois sur la détente de la Gunblade. La bête rugit puis reporta son regard écarlate en direction de Squall qui du prendre appui sur une branche robuste pour se propulser sur le dos de la créature. Le jeune homme avait déjà fait face à des ennemis plus coriaces que ce simple habitant des montagnes, et n'allait certainement pas se dégonfler devant lui. Il restait accroché dans la fourrure indigo du monstre, ce dernier se débattant pour le mettre à mort. Le Seed savait qu'il risquait sa vie, comme il savait qu'il pouvait compter sur la jeune femme qui l'accompagnait.

Celle ci ne tarda pas à riposter en tirant quatre fois sur l'Asherah. Ce dernier entrait maintenant dans une colère noire, à tel point qu'il saisit le brun pour l'envoyer presque valser dans les arbres et les fougères. Se prenant le tronc d'un vieil hêtre dans le crâne, Squall resta inconscient quelques instants avant de voir la bête fonçant sur Yuna, une de ses pattes griffues en avant. Il s'en était fallu de peu pour que l'ex Invoker n'y laisse son bras. Le jeune Seed essaya de se relever, mais les forces lui manquaient. Son acolyte abandonna ses armes à feu pour implorer l'aide de Valefor, un chimère aillée qui repoussa le monstre en premier lieu avant de former une carapace autour de son alliée. La chimère semblait être l'incarnation de la bonté, elle était magnifique, avec ses ailes et ses plumes. Squall cru voir l'exact opposé de la G-Force qui l'accompagnait à tous moments. " Energy Ray ! ", lança soudain Yuna d'une voix autoritaire. L'esquisse d'un sourire se dessina sur ses lèvres quand la créature ailée balaya l'Asherah de nuées de lumière aveuglantes, originaires d'un cercle d'incantations Yevonistes.

Balançant sa tête à droite et gauche, Squall se releva et lança sa Gunblade en direction du monstre,  alors que celui-ci subissait la colère de l'alliée de Yuna. L'arme du jeune homme se logea dans la chair, près du coeur : leur adversaire -avec ce qu'il s'était pris - ne risquait pas de revenir hanter les deux complices. Seulement voilà, après que la jeune fille se soit inquiété du sort du Seed, un fracas provenant de l'emplacement de l'animal résonna entre les arbres. " Il ne peut pas être encore en vie... " Elle avait raison, une telle attaque n'aurait jamais pu laisser une chance de vivre à un monstre, même de cette taille et de cette résistance. A pas de loup, Squall se dirigea vers l'endroit où l'attaque avait été portée : c'était un capharnaüm de branches, de plantes, de tous composants forestiers, mais surtout, de sang.  D'ailleurs, l'odeur commençait à monter, ce qui attirerait les autres bêtes qui chassaient dans le secteur. Le brun s'était renseigné sur Besaid avant de venir, et le plus imposant des chasseurs de l'Ile était le Garuda, mais ils ne risquaient pas d'en croiser, pour un monstre de cette taille, voler dans une jungle aussi dense était impossible.

Voyant la garde de sa Gunblade dépassé, Squall s'empressa de la saisir. Il dût s'y prendre à deux mains, car la peau de cet animal était plus solide que du cuir, mais il réagit point, signe qu'il était bien mort, car, après réflexion, l'arme avait percé un poumon. S'il agonisait encore, les deux complices l'auraient entendu. Il se retourna vers Yuna, et d'un signe de tête, lui fit comprendre que leur ennemi avait passé l'arme à gauche. Fouillant dans les taillis ce qui avait bien pu provoquer un choc pareil, Squall ne tarda pas à remarquer une masse sombre de l'autre coté du bouleau devant lequel l'Asherah était tombé. Fronçant les sourcils, il s'approcha et découvrit avec horreur que sa trouvaille n'était autre qu'un cadavre. Pas de doute possible, il s'agissait d'un de leur compatriote, à en juger par son apparence vestimentaire. Sortant les photos des trois disparus, il soupira. " Yuna, je crois bien que tes craintes ne se révèlent exactes. "      



© Code de Phoenix O'Connell pour Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Remember my name
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Let's go find them! (Yuna et Squalloud)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Let's go find them! (Yuna et Squalloud)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: Ile de Besaid :: Forêt-